Les Droits du Piéton en Gironde lutte pour le confort et la sécurité des déplacements à pied

Lettre Bimestrielle n° 10 - Septembre - Octobre 2004

 

 

TRAVAUX AU LYCEE CAMILLE JULLIAN  

Message Internet adressé par René à Michel  DUCHENE le 13 octobre 2004

« Cher Monsieur,

Madame Darrigol et son mari, adhérents des Droits du Piéton en Gironde depuis mai 2004, viennent de m'exposer le problème que rencontre depuis quelques jours Madame Darrigol, qui est non voyante. Ils habitent au 49 rue de la Croix Blanche et ont leur cabinet de kinésithérapeutes au 79 de la même rue. Des travaux au lycée Camille Jullian ont entraîné la condamnation du trottoir à l'angle des rues Répond et de la Croix Blanche sur une vingtaine de mètres, et ce jusqu'en août 2005.

Pour ses trajets Domicile - Travail, notre adhérente est obligée de traverser cette dernière rue à deux reprises par les passages piéton de la rue Répond et de la rue Lachassaigne, ce qui entraine un long détour 4 fois par jour.

Elle demande que le passage piéton face au N°57 soit muni provisoirement de feux tricolores afin de lui simplifier la gêne occasionnée par ces travaux.

Cette mesure améliorerait en outre la sécurité des déplacements de nombreux élèves, collégiens et lycéens qui fréquentent les différents établissements scolaires du secteur» (5/11/4 : aux dernières nouvelles, des propositions d’aménagements seraient en cours)

 

Vélos  

Le numéro de septembre 2004 du journal de Vélocité publie un article signé de son conseil d’administration et intitulé « Pour des cyclistes enfin responsables »

Nous en publions quelques extraits ci-après :

...« Hélas il n’est pas nécessaire de se livrer à des heures et des heures d’observation pour constater que certains cyclistes vont bien au-delà de l’adaptation prudente et judicieuse du code. On voit très souvent du « n’importe quoi n’importe où »au détriment de la sécurité du fautif (admettons que ce soit son problème), mais aussi de la sécurité des autres cyclistes et des piétons et même de la sécurité des automobilistes. Ces pratiques dangereuses se multiplient, donnant du cyclisme urbain une image déplorable, qui n’aide pas à sa promotion.

Vous voulez vraiment des exemples ? Les bandes et pistes cyclables à l’envers, c’est partout tous les jours ……  Et les malades «à fond la caisse» dans les rues piétonnes ? Taïaut, taïaut, que les piétons s’écartent, je passe ! Les feux rouges grillés en pleine circulation….Vous faites quoi quand un fou sort à toute vitesse d’une rue en sens interdit et grille le feu alors que vous passez tranquillement au vert ? Vive la liberté ! Mais elle tourne à la licence et il est malheureusement logique que les sanctions pleuvent ……  La position de Vélocité est claire : la liberté des uns finit là où commence celle des autres et pour vivre en société il faut des règles. Le code de la route en est une»…..

Commentaires de Droits du Piéton : « Nous ne saurions mieux dire » !

 

PLANCHES à ROULETTES  

Ce dernier mercredi, devant la Pergola, 3 jeunes ados se livraient à la pratique du skate.

Rien de répréhensible en soi mais les jolies marche du théâtre étaient trop tentantes pour ne pas s'en servir comme tremplin pour quelques figures acrobatiques.

2 policiers, sortant du commissariat, les réprimandèrent paternellement. Les 2 piétons, spectateurs de la scène, tombèrent d'accord avec les policiers pour constater qu'aucune structure proche du centre (de Caudéran, plus de 40 000 habitants) ne permettait la pratique de ce sport

N'y aurait il pas un petit espace au stade Stéhélin pour réaliser cet équipement ?

Édito Salon du bénévolat Itinéraire piéton News